Guillaume LISSY

Claix - Seyssins - Seyssinet-Pariset - Fontaine

Contact

Vous pouvez me rencontrer lors des permanences que je tiens tous les mois avec Khadra GAILLARD chaque 1er samedi du mois à 9h en mairie de Claix, chaque 1er mercredi du mois à 16h30 en mairie de Seyssinet-Pariset , chaque dernier samedi du mois à Fontaine à 9h, salle Romain Rolland, ou sur rendez-vous en me contactant au 06 73 66 90 96.

Vous pouvez également m'adresser un courrier postal à l'Hotel du Département, 7 rue Fantin Latour BP1096 38022 GRENOBLE cedex

Questions / Réponses

En situation de handicap et contrainte de me déplacer en scooter électrique PMR, j’ai constaté que le règlement des transports en commun de l’agglomération ne m’autorise pas à embarquer dans les lignes de tramway. Ce dispositif médical est pourtant loin d’être un simple élément de confort pour moi… Je ne comprends pas cette restriction, d’autant plus que nous sommes logés à la même enseigne que les cyclomoteurs…

Muriel

GL :

Vous posez une question d’égalité de traitement par rapport aux autres personnes à mobilité réduite. Le règlement d’exploitation du réseau TAG stipule, vous avez raison, que les scooters électriques, tout autant que les cyclomoteurs, ne sont pas autorisés à monter à bord, principalement pour des questions de stabilité et de sécurité des usagers. Ce règlement n’apporte pas de précision quant à la particularité des scooters PMR. Plusieurs réseaux en France sont dans le même cas et la situation paraît contrastée. Aujourd’hui, les personnes se déplaçant en scooter PMR sont pourtant considérées par la loi comme celles qui utilisent un fauteuil roulant. Sans revenir pleinement sur l’interdiction il me semblerait donc juste et équitable que des aménagements puissent être envisagés pour permettre un accès de chaque personne à mobilité réduite au réseau, à des conditions équivalentes et sans différenciation entre les modes de transports à condition que la sécurité de tous soit assurée. J’ai, à ce sujet, interpellé dernièrement le président du Syndicat Mixte des Transports en Commun, Yann Mongaburu, ainsi que le président de la commission accessibilité, Alan Confesson. Je vous tiendrai au courant de la réponse qui me sera faite.

« Posez votre question ! »
 

J'ai plus de 75 ans et je suis scandalisé par l'augmentation brutale de mon abonnement de transports en commun. L'année dernière, il m'était demandé de payer 36 euros, cette année 136! C'est incroyable! quelles sont vos explications? Peut on revenir en arrière? 

Gilbert, Fontaine

GL :

Sur la forme, je partage votre colère. Le conseil syndical du SMTC a choisi d'appliquer de manière brutale une augmentation trés forte (+100 euros! ), sans donner de véritables explications. Cela arrive de plus à un moment où les retraités vont devoir assumer les conséquences de la CSG Macron... C'est effectivement difficilement compréhensible... Sur le fond, je suis personnellement partisan d’une tarification de chacun en fonction de sa situation sociale et pas selon de son âge. Il me semble, en effet, difficilement compréhensible qu’un travailleur de 20- 30 ou 50 ans, ayant un revenu modeste ou moyen, paie son abonnement 14 fois plus cher qu’une personne âgée qui bénéficie du même niveau de revenu ou qui serait bien plus aisée. Le nouveau tarif a 136 euros par mois pour les plus de 75 ans laisse un abonnement mensuel à moins de 14 euros et permet aux retraités les plus fragiles de bénéficier d'une tarification sociale (2,5 euros par mois pour un quotien familial inférieur à 408, 9,8 euros par mois pour un QF inférieur à 511 euros) https://www.tag.fr/67-catalogue.htm . Je reste toutefois attaché à cette tarification incitative, qui encourage les personnes âgées à la mobilité et serai très vigilant en ce qui concerne son évolution future.

« Posez votre question ! »
 

Je suis allé récemment à la décheterie et j'ai constaté la mise en place d'un nouvel équipement de sécurité que je trouve totalement contreproductif, pour ne pas dire ridicule. En empêchant l'usager de s'approcher des bacs de tri, on nous oblige à "balancer" les déchets à l'aveugle... D'une part c'est totalement inefficace, parce que nous étalons au delà de la bènne, et d'autre part c'est physiquement trés contraignant... Êtes vous au courant?  

Jean Seyssinet-Pariset

GL :

De nombreux messages de mécontentements, comme le vôtre, m'ont été adressés. Compte-tenu d'un accident mortel, survenu récemment en France et d'une évolution de la réglementation, la Métropole a été conntrainte de réaliser de aménagements pour ne pas avoir à fermer ses déchetteries. En l'état, les aménagements ne sont pas satisfaisants, c'est le moins que l'on puisse dire.  Le sujet a été abordé à plusieurs reprises dans les commissions et les services travaillent avec les communes pour mettre en place des solutions provisoires au cas par cas. 

A moyen terme, Georges OUDJAOUDI, vice-Président de la Métro en charge des déchets a annoncé travailler sur un nouveau système amélioré et pérenne. Il a précisé que pour les gravats des bacs de 1,2 métres de hauteur, sans barrières, seraient testés et que des "basculeurs" permettraient prochainement le dépôt (et non la levée) des déchets verts. J'ai interpellé M. OUDJAOUDI sur le coût de telle mesure. Je vous tiens au courant.  

 

« Posez votre question ! »
 

Je n'ai pas reçu de facture d'eau depuis longtemps. Cela m'inquiète un peu. J'ai peur qu'on me présente la facture et qu'elle soit douloureuse... Savez vous quelque-chose à ce sujet?

Luigi, Seyssinet-Pariset

GL :

La Métropole exerce la compétence eau potable depuis le 1er janvier 2015.

Un nouveau dispositif de validation des factures par le Trésor Public a entrainé des retards de facturation dans certaines communes dont Seyssinet-Pariset, Seyssins ou Fontaine (50 000 abonnés sont concernés).

Selon ce qui m’est dit, les premières factures sont envoyées depuis mi-avril. L’objectif est de traiter le retard d’ici juin pour l’ensemble des abonnés.

La Métro, que j'ai interpellée, me précise que si les abonnés rencontrent des difficultés à payer, ils doivent prendre contact les services (au numéro de téléphone ou courriel indiqués sur la facture d’eau) pour mettre en place un échéancier de paiement. Ces demandes seront traitées, me dit-on, avec la plus grande compréhension.

« Posez votre question ! »
 

J'entends dire que la municipalité veut raser l'école Chartreuse et construire des logements à la place. Êtes vous au courant?

Sonia, Seyssinet-Pariset

GL :

Le projet de la municipalité au sujet de l'école Chartreuse est discutable sur bien des points de forme et de fond(voir ici les positions de notre groupe) mais jamais il n'a jamais été question, à notre connaissance de fermer le bâtiment.

Selon ce qui nous a été dit par le maire, le centre de loisir des "grands", qui est actuellement accueilli à l'école Vercors devrait rejoindre rapidement Chartreuse afin qu'il n'y ait qu'un centre de loisir unique.  Pour le reste, école, pas école, déplacement de créches… c'est à la concertation actuellement engagée de poser les bases du projet à venir. 

« Posez votre question ! »
 

La métropole apaisée, les routes à 30km/h, les vélos… c'est bien sympa mais concrètement comptez vous prendre une décision pour faciliter la circulation des gens qui travaillent?

Jacques, Claix

GL :

Les élus essaient d'apporter une réponse globale aux problèmes de déplacements. Nous n'avons pas de baguette magique et toutes les grandes agglomérations dynamiques rencontrent ces problèmes d'engorgement.

La métro et ses partenaires ont déjà acté le financement pour engager des travaux pour faire sauter le nœud du Rondeau. C'est une première étape. Il nous faudra ensuite, rapidement, traiter l'A480. Ma position sur le sujet est claire: pas d'alargissement de l'assise de l'autoroute et possibilité de créer une troisième voix à condition que la vitesse puisse être réduite.

Il faut aussi travailler sur les sorties et entrée sur le réseau, catane, Vercors…..Nous pouvons arriver sur ce sujet à un consensus avec les communes, la Métropole, l'Etat, le Département et AREA et véritablement fluidifier la circulation sans pour autant augmenter le nombre de voitures sur nos routes. Je vous tiendrais au courant. 

« Posez votre question ! »
 

Mon association a monté un petit projet de pièce de théatre avec des jeunes du quartier et je voudrais faire un petit film de promotion. Je suis à la recherche d'une petite aide. Pourriez vous m'orienter? 

Caroline, Fontaine

GL :

N'hésitez pas à me laisser vos coordonnées en message privé ici, je vais prendre rapidement contact avec vous.

Le conseil départemental a un certain nombre de dispositifs de soutien aux projets culturels et les élus peuvent solliciter également des aides adaptées à ce type de projet.  Je vous tiens au courant très vite. 

« Posez votre question ! »