Guillaume LISSY

Claix - Seyssins - Seyssinet-Pariset - Fontaine

Nice, difficile de trouver les mots

Difficile de trouver les mots au-delà de l’émotion, de la colère et du dégout…. Difficile de ne pas penser à ces enfants tués, qui pourraient être les nôtres ; à ces familles brisées un soir de fête et de promenade pour nous tous si familiers. Difficile aussi d’entendre le flot de tous ceux qui, les corps des victimes encore chauds, s’accrochent à leur petite récupération sale pour surnager du flot de sang.

De ceux pour qui « l’Etat policier » est un échec, CQFD !, à ceux pour qui « l’Etat laxiste » est une défaite, CQFD !… Quelle impudeur, quelle absence de discernement et de mesure. Il y a aussi, bien sûr, les champions du « yaka », « ilauraitfallutque », ceux qui dans la ville la plus sécuritaire de France accablent la faiblesse de l’Etat, ceux qui pointent les loueurs de camions blancs, ceux qui proposent d’équiper les municipaux de lance-roquettes ( !), ceux qui voudraient interner les délinquants fichés et les autres aussi pour peux que leur pédigrée le commanderait….

Puis il y a nous tous, les vrai gens croisés dans la rue, sur les réseaux sociaux et ailleurs. Nous tous, bouffés par nos peurs, notre rage et notre putain d’humanité qui saigne. Nous qui réagissons avec les tripes, le cœur et la tête aussi. Nous qui en voulons à l’Etat de ne pas nous protéger mais qui crions au fascisme dès qu’on nous vole le moindre bout de liberté. Nous dont le regard est embué par les larmes, fermé par des peurs et des haines trop vives. Pourtant, la haine, si naturelle en ces moments douloureux et si justifiée face à ces empêcheurs de vivre en paix est bien mauvaise conseillère. Nous avons besoin de  pudeur et de décence, de recul et de silence pour accompagner les victimes.

Il faudra aussi unité et solidarité pour avancer ensemble et faire bloc autour des valeurs, autour des trois mots, des trois couleurs qui ont crépité dans le ciel du 14 juillet. Il faudra être ferme et lucides, accepter que la réponse implique tout autant force et autorité qu’écoute, fraternité et dialogue. Ne tombons pas dans les pièges qui sont tendus et gardons la tête froide.  Ceux qui espèrent le chaos et la division, craignent le discernement et la hauteur.  

Points de vue

bilan de mandat municipal: vous rendre des comptes

20 Sept 2019

Contre l'interdiction du lait maternel dans les créches de Seyssinet-Pariset

26 Juil 2019

Fauconnière: Ecouter les craintes, ne pas jouer avec les peurs

17 Avr 2019